Outils d'accessibilité

Image

Publications

Image
Image

Notre quartier, il y a 40 ans

13 avril 2022

J’ai retrouvé dans mon grenier un dossier intitulé : « QUARTIER DU GRAND TROU ».

Je me suis mis à le feuilleter rapidement et me suis promis de le relire attentivement ! Je m’en vais vous raconter en quelques lignes le contenu de ce dossier qui m’est contemporain, j’habitais, à cette période, rue du Général GOURAUD et nos enfants étaient élèves de l’école place Belleville nommée plus tard Philibert DELHORME.

Il ya 40 ans le quartier du Grand Trou avait les allures d’un faubourg traversé par une Route de Vienne commerçante : restaurants, traiteurs, bouchers, pâtisseries, bijouteries, pharmacies, fleuristes, épiceries, blanchisseries, marchands de cycles, chausseurs, articles de maison, maison de la presse, bars, bars-tabacs, mercerie… bref, on trouvait tout ce dont on a besoin en commerces de proximité. Cependant cette activité commerçante cachait mal un besoin de remise en valeur.

Il y a 40 ans, Jacques MOULINIER, adjoint au Maire de Lyon (1976-2001), mettait en place un « comité de pilotage » ; il était entouré de Robert BATAILLY et d’Etienne COEX, adjoints et délégués du 8e arrondissement avec pour objectif : réhabiliter ce quartier, le revaloriser et le moderniser tout en lui conservant son identité. Ce projet concernait l’habitat, les espaces publics et les équipements, bref un programme ambitieux ! Répondant ainsi aux nombreuses demandes des habitants.

Les édiles et les techniciens en urbanisme  ont dressé un constat :

- délabrement du bâti du quartier bien que « l’on s’y trouve bien »,

-absence de cœur de quartier.

-étant donné l’état de vétusté de nombreux habitats, Il y a nécessité de construire du neuf.

C’est ainsi qu’un programme d’aménagement du quartier est élaboré avec des intentions favorables à la vie du quartier : « il faut que les habitants souvent présents, puissent aller facilement d’un côté à l’autre du quartier, de leur logement vers l’école ou les commerces, ou les jardins et les espaces publics ».

Des propositions d’aménagement à court et moyen terme sous la responsabilité directe de la COURLY et de la Ville de Lyon avec le concours d’offices ou d’organismes publics tels la SACVL et l’office d’HLM de la COURLY :

- construction d’un immeuble au 104 de la route de Vienne et du terrain de sports de la Croix Barret conservé et réaménagé.

- construction d’un programme logements sociaux rue Fonlupt, et aménagement d’un triangle entre la rue Fonlupt et la route de Vienne en partie stationnement et partie petit espace vert.

- ouverture de la place de l’église St-Vincent-de-Paul sur la route de Vienne avec maintien d’une place publique et liaison avec le petit square côté rue St-Vincent-de-Paul ; aménagement d’un ensemble immobilier autour de la place dès qu’une entente avec les propriétaires et les commerçants sera obtenue. Une fois les accords de coopération établis démolitions et constructions seront entrepris.

- question de l’ensemble immobilier de l’impasse Caton : ils seront conservés en recherchant une meilleure intégration au quartier en recherchant la création d’un centre de quartier…

- recherche d’un aménagement progressif du quartier par un meilleur encadrement des propriétaires désirant participer au projet global, en relogeant les commerçants ou les habitants des espaces rénovés ou reconstruits ou en achetant des biens dont les propriétaires ne souhaitent pas entrer dans l’effort de rénovation….

Des projets à long terme sont mentionnés à l’issue des réalisations indiquées au dessus :

- opération de réhabilitation concernant l’ilot route de Vienne / rue Pierre Delore / rue Fonlupt ; cette surface de 6000 m² est bordé d’immeubles en mauvais état abritant des commerces et des habitats insalubres.

- opération de restructuration au nord de l’impasse Caton avec création d’une voie nouvelle parallèle à la route de Vienne débouchant sur la rue Croix Barret ; cette opération permettrait de désenclaver le quartier et d’apporter de nouveaux logements.

En clair des décisions sont prises :

  • Au 11-13 rue Fonlupt: 16 logements sont construits par la SACVL, en rez-de-chaussée 200 m² sont dévolus au bureau de poste, 200 m² sont réservés à des locaux associatifs, aménagés par la ville de LYON.
  • Au 104 de la route Vienne, construction de 23 logements par l’Office d’HLM de la COURLY avec parkings et espaces verts ; en rez-de-chaussée des surfaces sont prévues pour des équipements commerciaux, un espace sportif, des locaux associatifs.
  • Autour de l’église St-Vincent-de-Paul : 3 chantiers sont envisagés

- un chantier concerne un terrain situé angle route de Vienne / rue du presbytère, anciennement occupé par une boucherie et 6 logements où seront construits 18 logements et en rez-de-chaussée pour des activités économiques ;

- un deuxième chantier concernerait une surface de 2.000 m² occupés par la cure est sous utilisé, il est proposé d’y construire un immeuble pouvant contenir 20 logements… ; un troisième chantier situé entre l’impasse Caton et la route de Vienne devrait permettre de construire 60 logements et 900 m² d’activités en rez-de-chaussée ; la hauteur de ces dernières constructions serait de 12 à 16 m.

 

Le problème du bureau de poste n’est pas résolu :

Il y a 40 ans le bureau de poste de la rue Fonlupt ne paraît pas avoir une existence définitive ; le maire de Lyon suit cette affaire ! la ville de Lyon a proposé des locaux et les a aménagés ; mais il appartient à la Direction des PTT de se décider…

Opération gare de Montagny :

Il est fait état de nombreuses réunions de travail entre la Société Lyonnaise d’Urbanisme et les services de la COURLY et de la Ville de Lyon pour améliorer le projet d’ensemble : une nouvelle localisation de la future école Marie-BORDAS est étudiée ; des locaux communs résidentiels sont à l’étude ; une butte paysagère plantée sera réalisée par la Société Lyonnaise d’HLM le long de la voie ferrée en liaison avec la SNCF.

En guise de conclusion : déjà en janvier 1982, date de l’écriture de ce programme d’aménagement du centre du quartier Grand-Trou, Moulin-à-Vent, des habitants du quartier et des parents d’élèves de l’école Philibert-DELORME ont alerté les élus de la Ville de Lyon sur la nécessité d’équiper et moderniser le Grand-Trou : logements, locaux associatifs, sportifs, équipements scolaires, espaces verts. Quelques réalisations ont vu le jour mais les besoins sont loin d’être tous pourvus…

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
En savoir plus
Analytique
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner